La pédagogie du jeu, de l’improvisation et de l’écriture clownesque de Sylvie BOUSQUET est claire et nourrie de sa formation permanente, de sa recherche et son expérience artistique, scénique et pédagogique.

Elle prend appui sur :

  • la méthode de Michel DALLAIRE sur le jeu, l’improvisation clownesque et l’écriture de numéro.
  • la dimension plus archétypale du Clown (Jean MENIGAULT, lignée de Philippe HOTTIER /Ariane MNOUCHKINE).
  • la transformation par le costume avec le support de la costumerie très fournie de la Compagnie Pepi MORENA.
  • les écrits de Jacques LECOQ sur le Clown.
  • des techniques de dramaturgie et d’écriture de spectacles burlesques et clownesques, transmises par Alain GAUTRE.
  • Apport des pratiques somatiques

Son approche du corps en jeu et de la présence du Clown est nourrie des pratiques somatiques et énergétiques comme : l’Anatomie pour le mouvement, le Body Mind Centering, le Continuum Movement, le Qi gong et la Méditation en Pleine conscience.

Les techniques d’aide à l’explicitation (de Pierre VERMESCH) et des outils de la Programmation Neuro Linguistique

lui permettent d’accompagner chacun.e vers la verbalisation et la prise de conscience des vécus dans les phases d’exploration et d’improvisation. La Programmation Neuro Linguistique est un bon support pour amener à la distanciation nécessaire de l’émotion en tant qu’acteur, ainsique que la clarification des différents rôles interieurs (personne, personnage, acteur et auteur).

Elle incarne et pose la bienveillance et le non jugement

comme règle du jeu ; se sert de l’écoute active, la reformulation, la communication non violente, pour sa communication au sein des formations. Son regard et sa direction d’acteur sont à la fois exigeant et bienveillant afin d’accompagner chaque stagaire vers son objectif de formation.

Modalités pédagogiques des formations au jeu clownesque

  • Echauffements corporels, vocaux, explorations sensorielles en lien avec les pratiques somatiques comme le Body Mind Centering
  • Exercice technique en jeu clownesque et jeu d’acteur.
  • Temps d’exploration personnelle ou collective.
  • Improvisation seul à deux ou en groupe,
  • avec ou sans direction de jeu,
  • suivie de retour par le formateur ou d’un entretien d’explicitation en vue d’une analyse de l’improvisation.
  • Reprise de l’improvisation à partir de l’analyse et des nouveaux objectifs définis.
  • Prise de notes et temps d’écriture par le stagiaire libre ou à partir de consignes.
  • Evaluation et auto-évaluation à partir de grilles critériées.