« Le clown ose l’impossible, être lui-même !« 
Le Clown est un être de l’extrême présent. Il est cette partie de nous, la plus vivante, la plus originale la plus libre et la plus universelle. Le travail consiste à nous ouvrir à lui, en nous ouvrant préalablement à nous-même. On ne cherche pas « son » clown, on ne le construit pas, on le laisse émerger.
Le Clown advient dans le plaisir du jeu avec soi, le « je » instinctif, dans la liberté d’être totalement soi-même et d’en faire rire les autres. Nos défauts, nos failles, deviennent alors des forces comiques. La non-censure, le non-jugement, la non comparaison sont les bases de notre pratique pour favoriser et accueillir ce lâcher-prise chez soi et chez l’autre.
Le jeu du Clown est physique. Le clown implique son corps de manière systématique et totale. Ses émotions s’expriment par le corps, la respiration et la voix. Son expression est avant tout corporelle. Sa présence est pleine et engagée. Son «aura» est immense. La voix du Clown est un plongement de son corps.
Le clown ne fait par toujours rire mais un Clown qui ne fait rire n’est pas un Clown. C’est l’activation de notre grain de folie, l’allumage de l’étincelle de notre  » connerie  » singulière, qui fait le Clown !
Selon la Michel DALLAIRE,  » l’improvisation clownesque se crée entre les états et le prétexte (désir d’entrer en scène du Clown), les partenaires et le public. Le Clown prétend être quelqu’un d’autre et, face au public, il y a un décalage entre ce qu’il prétend et ce qu’il est « . L’improvisation clownesque est donc une dynamique du lâcher-prise. Le clown suit toujours ses impulsions premières et les développent, avec délectation et démesure, jusqu’à l’envol ! Exploit ou catastrophe. Dans ses envolées, le Clown risque le bide et il l’accepte.
Le Clown joue, l’acteur, conscientise, l’auteur écrit. Autant de co-ïdentités qui s’ajoutent à notre personne et avec lesquelles on apprend à co-habiter dans une vie de Clown. Du plateau à la table et de la table au plateau, l’écriture clownesque est un aller -retour incessant. Le clown est une philosophie de jeu, un regard sur le monde, une façon d’être dans la vie.