« Le clown ose l’impossible, être lui-même !« 

Le Clown est un être présent en nous. Il est cette partie de nous, la plus vivante, la plus originale et la plus universelle. Le travail consiste à nous ouvrir à lui, en nous ouvrant préalablement à nous-même.

On ne cherche pas « son » clown, on ne le construit pas, on le laisse émerger. Nos émotions, nos défauts, nos failles, deviennent des forces comiques. L’art du clown, c’est d’en jouer.

Le Clown advient dans le jeu avec soi, le « je » instinctif, dans la liberté d’être totalement soi-même et d’en faire rire les autres. Pour ce faire le non-jugement et la non-censure sont les bases de cette pratique.

Le clown vit tout intensément et tout ce qu’il vit, le « touche ». Avec sincérité et générosité, le, Clown explore et offre toute la palette des émotions qui le traversent : du rire aux larmes, de la tendresse à la férocité. L’acteur en nous apprend à les reconnaître, se distancier, les mettre en forme et en jouer.

Le jeu clownesque c’est le jeu avec soi dans l’instant, un jeu avec son corps, sa voix, ses émotions, ses désirs, le(s) partenaire(s) et le public….

….et une dynamique de l’improvisation. Le clown suit toujours ses impulsions premières et les développent, avec délectation et démesure, jusqu’à l’exploit ou le bide.

Quoi qu’il en soit, si le clown s’amuse, le public s’amuse.

Sylvie BOUSQUET a conçu

  • un programme d’apprentissage du jeu clownesque pour débutant et initiés en plusieurs modules, basé sur les fondamentaux : le jeu, l’expression des états, la notion de prétexte et la relation au public. Clown 1, 2 et 3.

et propose :

  • deux stages d’approfondissement pour clown confirmés et artistes professionnel sur la techinuqe du jeu, la dymanique de l’improvisation et le personnage le(s) costumes. Clown 4 et 5.

Le travail de l’acteur-clown qui consiste dans la distanciation et la prise de conscience de ce qui émerge, sera mobilisé à chaque stage, pour, peu à peu reconnaître en soi, cet être singulier et lui faire place.